5 mai 2011

Entracte gourmand

Chose promise, chose due, dans cet article je vous met quelques recettes de plats que j'ai pu gouter ou découvrir à Milan. Évidemment le salon du design m'en a mis plein les mirettes mais en bonne épicurienne que je suis, c'est la gastronomie traditionnelle qui m'a le plus marqué :o) !!!

Le premier repas sur le sol italien était composé d'une bouteille de san pelegrino et d'un panini, resto-grill d'autoroute oblige!! Mais mon dieu, qu'un panini tiède aux tomates parfumées, basilic frais, mozzarella juteuse et huile d'olive, c'est bon!!!

Second repas italien, dans une sorte de cantoche, BIM deuxième (double) coup de cœur sur des spaghetti al vongole et un risotto rouge. Premier plat déjà tenté chez moi avec des coques, je pouvais donc avoir un point de comparaison. Hormis le sable en moins dans les coquillages, j'ai quand même pu apprécier le jus au parfum incomparable et plus prononcé que dans mon essai.

Crédit photo: www.orobicapesca.it
La recette des spaghetti al vongole que j'avais suivi à l'époque (merci Marmiton) mais je ne garantit pas que le goût made in italie y soit reproduit:

Préparation 20 min, pour 2 personnes
Ingrédients:
400 gr de spaghetti
1 kg de vongoles (ou palourdes ou tellines ou coques)
2 gousses d'ail
1 bouquet de persil plat
vin blanc
huile d'olive
une pointe de couteau de piment rouge
sel poivre
gros sel

Mettre tout d'abord les coquillages à dégorger dans de l'eau fraîche avec du gros sel. Changer l'eau après une 1/2 heure environ et remettre du gros sel. Les laisser encore une 1/2 heure.
Dans une sauteuse faire revenir l'ail, préalablement dégermé et coupé en lamelles ou pressé, avec l'huile d'olive. Ajouter les vongoles, arroser de vin blanc et laisser cuire jusqu'à ce qu'elles soient ouvertes. 
Porter à ébullition une casserole d'eau salée, plonger les spaghetti et laisser cuire environ 7 mn (voir temps indiqué sur la boîte).
Égoutter les pâtes, versez-les dans la poêle aux vongoles, ajouter un filet d'huile d'olive, une pointe de piment et parsemez de persil haché. Faites les revenir à feu vif deux minutes en remuant. 

Deuxième plat de la cantoche (juste une fourchette piquée snif) le risotto rouge au vin rouge et lardons. 

Crédit photo: fr.123rf.com
La recette de Marmiton que j'ai adaptée mais pas encore testée:

Préparation : 40 min/ Cuisson : 30 min, pour 4 personnes
Ingrédients:
- 30 cl de bouillon de poule
- pas trop de sol (cf les lardons)
- Poivre noir grossièrement moulu
- 150 g de beurre à température ambiante
- 2 oignons rouges moyens pelés et hachés
- 300 g de riz Arborio (riz rond)
- 60 cl d'Amarone della Valpolicella (vin rouge italien)
- 150 g de parmesan fraîchement râpé
- 100g de lardons

Chauffer le bouillon de poulet et vérifier si assez épicé.
Fondre 100 g (133 g) de beurre dans une cocotte à fond épais.
Y frire les oignons doucement pendant 20 mn jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Rajouter les lardons
Ajouter le riz, remuer pour l’enduire (1 min). Augmenter la chaleur.
Verser 175 ml (233 ml) du vin. Laisser réduire en sirop.
Rajouter le bouillon chaud, louche par louche en mélangeant tout le temps, n’en rajoutant que lorsque la louchée précédente est absorbée.
Ajouter progressivement le reste du vin, le riz doit prendre immédiatement la couleur du vin.
Ajouter la moitié du parmesan, le reste du beurre.
Assaisonner, attention à ne pas trop remuer.
Servir avec le reste du parmesan.

Le lendemain soir, dans un restaurant familial typique, j'ai pu gouter à tous les plats des personnes autour de la table et piquer ma fourchette dans une fondante polenta, un risotto milanais (vin blanc/ safran) et des radicchio trevigiana braisées. Ces dernières sont des sortes d'endives rouges totalement divines. Plus savoureuses et croquantes que notre endive nationale. Juste braisées dans de l'huile d'olive.
Crédit photo: m.inmagine.com
Crédit photo: gato azul
Enfin la dernière table notable à laquelle nous avons rendu honneur, nous a permis de découvrir un fromage et de redécouvrir un basique du diner rapide de semaine. La scamorza vous connaissez? La forme surprend la première fois. C'est un fromage italien cru à pâte filée produit avec du lait entier pasteurisé. Il peut être au lait de vache ou fabriqué à partir d'un mélange de lait de vache et de brebis. Il nécessite une maturation d'environ 15 jours. Le produit fini ressemble à la mozzarella mais a une consistance plus dure, une croûte épaisse de couleur jaune ou plus foncée pour la scamorza fumée et une forme bizarroïde. Bref le cours est finis, c'est dé-li-cieux grillé en tranche d'un centimètre et servit avec des antipasti de légumes (courgette+ruccola).

Crédit photo: madolcevita.canalblog.com


Le deuxième plat qui constitue donc une redécouverte est THE gnocchi. Les vrais gnocchis c'est ultra fondant!!! Je les ai choisit avec une sauce de tomates fraiches. Le plat ressemblait à ça:
Crédit photo: flo-new.over-blog.com
La recette des vrai gnocchis aux pommes de terre, avec illustrations et recette, tirées du blog « La soupe au cailloux », à tester de toute urgence!! Bwaaaa je bave :-P
 

1 kg de pommes de terre farineuses
200 g de farine + 30 g pour travailler les gnocchi
1 œuf
1 cc de sel

Cuire les pommes de terre avec leur peau à la vapeur. J'ai cuit les miennes à la vapeur à l'autocuiseur pendant 15 minutes, c'était parfait. Il semble important de cuire les pommes de terre avec leur peau (que vous les cuisiez à la vapeur, à l'eau, au four ou au micro-ondes) pour éviter qu'elles ne se gorgent d'eau. Et vous ne voulez pas trop d'eau dans la pâte, parce qu'alors il faudrait mettre plein de farine et vos gnocchi auraient le goût de ceux de Lustuc..
Éplucher les pommes de terre, et les réduire en purée à la fourchette ou au presse-purée. Éviter le mixer qui déchire les parois des cellules et des amyloplastes (les petits sacs qui contiennent l'amidon des pommes de terre) : quand l'amidon est libéré de cette façon, la purée est gluante, gélatineuse (et les gnocchis risquent d'avoir une consistance proche du chewing-gum, comme chez Lus...).
Mélanger à la purée de pomme de terre encore chaude l'œuf battu et 200 g de farine. La pâte est alors trop compacte pour être mélangée à la cuillère, pétrir alors à la main pour qu’elle soit bien homogène. Ça colle aux doigts, c'est normal. Il faut pétrir pendant une durée indéterminée. Je n'ai pas de grand-mère italienne à qui demander conseil, et les avis que j'ai pu trouver sont contradictoires. Si la pâte n'est pas assez travaillée, les gnocchis risquent de se désagréger lors de la cuisson à l'eau. Si la pâte est trop travaillée, vos gnocchis seront semble t-il caoutchouteux (comme chez ... J’arrête, vous avez compris). Comme j'ai obtenu de vraiment bons résultats avec des recettes de pain sans pétrissage, j'ai décidé que pétrir était une étape trop souvent surestimée, et j'ai vaguement malaxé la purée pendant une minute. C'était suffisant, les gnocchis ont parfaitement réussi l'épreuve du bain bouillant.
Fariner le plan de travail. Prendre une cuillère de purée, la façonner en rouleau du diamètre d'un doigt (ou 1.5 cm environ). Couper des tronçons de 2 / 2.5 cm.
Pour donner du relief aux gnocchi, appuyer chaque tronçon sur le dos d'une fourchette, et rouler pour décoller et obtenir une forme de coquille. Ce n'est pas la partie la plus rapide de la recette, il faut prendre le coup de main. Cette étape est donc facultative.
 

Ranger les gnocchis façonnés sur le plan de travail fariné sans les superposer (pour ne pas qu'ils se collent entre eux).
Faire bouillir une grande casserole d'eau salée, y plonger les gnocchis par petites quantités. Quand ils remontent à la surface, ils sont cuits. Repêcher avec une écumoire, réserver, et continuer la cuisson.
S'ils ne sont pas consommés ou cuisinés immédiatement, ajouter aux gnocchis cuits une noisette de beurre ou d'huile, pour éviter qu'ils ne collent entre eux.
Les gnocchis sont prêts à entre dégustés. Je les ai poêlés dans du beurre,  puis j'ai simplement saupoudré de parmesan, de jambon blanc mixé avec une gousse d'ail, et d'un tout petit peu d'oignon vert.
 

L'article est finalement très long... Désolée, ou ravie si ça vous a mis l'eau à la bouche!! Bon si vous lisez ça vers midi, je ne parie pas un cent sur le suivi aujourd'hui de votre régime pré-maillot. Lol biz les filles

1 commentaire:

  1. J'ai faim !!! ;)
    Jolies photos !
    Bisous Valentine 13 ans
    xxx

    Mon baby blog t'invite à passer quand tu veux : http://inthestreetofmode.wordpress.com/

    RépondreSupprimer

Merci pour votre passage ici :)